Editorial

Le Carême

Après le temps de Noël, voici que nous arrivons au Carême,

le Mercredi des Cendres en marque le début.

Le Carême est un temps de préparation de quarante jours avant la fête de Pâques. Cœur de la Foi chrétienne qui célèbre la Résurrection du Christ. Qu’allons-nous faire de ce temps ? Trois axes nous sont proposés par l’Église : la Prière, le Partage et le Jeûne.

La Prière : se mettre à l’écoute du Christ

01_Prière 01-02-2021

La prière personnelle :

Choisissez le meilleur moment pour votre prière personnelle et incluez-la dans votre programme. que ce soit le meilleur moment, là où somnolence, fatigue, appels extérieurs… sont les moins susceptibles de vous déranger. Pour la plupart d’entre nous, tôt le matin s’avère le meilleur moment. Essayez de prier chaque jour à une heure fixe afin que cela devienne une habitude en vous. Comme c’est merveilleux de pouvoir rencontrer le Seigneur chaque jour à la même heure!

La prière communautaire :

Elle est une partie importante de la vie en Église. « Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la Communion Fraternelle, à la Fraction du Pain et aux prières (Ac 2,42) »

Le Partage : Se mettre à l’écoute de l’autre

Le carême est un temps privilégié pour faire un choix de partage. Il est important de cultiver au fond de nous une attitude de partage gratuit. Ce qui s’oppose à la charité, c’est le calcul ! Comptabiliser ce que l’on donne et ce que l’on reçoit. La charité, l’amour, nous font sortir du calcul ! La charité nous fait progresser dans la Foi !

Le Jeûne : Se mettre à l’écoute de soit

Jeûner c’est se priver de quelque chose qui nous est nécessaire ou agréable pour se donner le temps de retrouver l’essentiel, nos désir les plus profonds. Le jeûne a pour but de donner soif et faim de Dieu et de sa Parole. C’est une privation volontaire de ce qui nous rassasie (nourriture, tabac, alcool, télévision, ordinateur, portable, …….. ) Tout ce qui constituent nos habitudes et nos besoins.

Le Carême n’est pas un temps de tristesse :

Il s’agit de préparer la fête de Pâques, c’est à dire la fête de la Résurrection du Christ d’entre les morts, la victoire de la Vie sur la mort. Le renouveau de la prière, l’insistance du partage et l’entrainement à la maîtrise de soi nous invitent à la joie, afin de nous ouvrir au Seigneur Ressuscité qui apporte la Lumière et le Salut

Dominique T.